Nom de domaine

Cette page regroupe différentes informations concernant les noms de domaines, à commencer par la définition d'un nom de domaine suivi des aspects techniques (serveurs DNS et zone).

Cette page de documentation se veut volontairement simple et contient des approximations. Cependant, dans le cadre d'un hébergement mutualisé, les explications fournies ici sont amplement suffisantes. Si vous souhaitez en apprendre davantage, n'hésitez pas à lire les articles recommandés en bas de page.

Un nom de domaine est l'adresse que va saisir un internaute pour accéder à un site internet et d'une manière plus générale pour accéder à une machine connecté sur internet. Par exemple, “o2switch.fr” est un nom de domaine.

Un nom de domaine est un nom facile à retenir permettant de faire le lien avec une adresse IP, elle moins pratique à retenir.

Chaque machine connecté à internet possède une adresse IP, qui est une sorte de numéro d'identification attribué à chaque machine connectées sur internet. Par exemple, “109.234.160.6” est une adresse IP, en l’occurrence celle d'o2switch.fr.

Les différentes parties d'un nom de domaine

Un nom de domaine est constitué de plusieurs parties :

  • d'un nom, qui représente la “première” partie d'un nom de domaine, par exemple o2switch,
  • et d'une suffixe, aussi appelé extension ou TLD, par exemple .FR
  • les deux forment un nom de domaine : o2switch.fr

Il existe également des sous-domaines, c'est-à-dire des parties qui vont s'ajouter avant le nom, par exemple :

  • test.o2switch.fr est un sous-domaine
  • www.o2switch.fr est également un sous-domaine. Celui-ci est un peu particulier car c'est plus ou moins une “norme” sur internet de préfixer un nom de domaine de www mais ce n'est pas une obligation et reste un sous-domaine.

On parle parfois de système hiérarchique car on peut représenter cela sous forme d'un arbre :

Les noms de domaines représentés sous la forme d'un arbre

Les noms de domaines représentés sous la forme d'un arbre

Sur l'illustration précédente, vous pouvez voir le système hiérarchique des noms de domaines, ainsi que les différents niveau. En orange, le “chemin” pour le domaine “www.o2switch.fr.”. Le point “final” représente la “racine”, vous pouvez le voir dans les configurations DNS (fichiers de zones, expliqués plus loin dans ce guide).

Comment ça fonctionne ?

Si cela ne vous intéresse pas, vous pouvez passer cette partie qui n'est pas indispensable mais qui permet de bien comprendre le fonctionnement des noms de domaines et serveurs DNS.

Exemple de fonctionnement d'un serveur DNS lors d'une requête sur un site web comme o2switch.fr

Exemple de fonctionnement d'un serveur DNS lors d'une requête sur un site web comme o2switch.fr

Les noms de domaines représentés sous la forme d'un arbre Lorsqu'un visiteur va sur un site internet, comme sur l'image précédente, il y a plusieurs étapes invisible pour le visiteur mais qu'il est utile de comprendre lorsque vous avez des noms de domaines :

  1. En premier, il faut récupérer l'adresse IP du serveur hébergeant o2switch.fr. Pour cela, une requête DNS est envoyés sur l'un des serveurs DNS associés au nom de domaine (dans l'image il n'y a qu'un serveur (ns1) mais il peut (et doit) il y en avoir plusieurs, au moins 2).
  2. Le serveur DNS répond au client en donnant l'adresse IP d'o2switch.fr. Il stocke les associations “nom de domaine = adresse IP” dans des fichiers de zones DNS. Sur cpanel, il faut utiliser l'outil “éditeur de zone DNS simple” ou “avancé” pour modifier ces zones et les pointages.
  3. Le visiteur intérroge ensuite le serveur web hébergeant o2switch.fr en utilisant l'adresse IP. Dans l'exemple du schéma, le visiteur demande la page index.
  4. Le serveur répond au client en lui fournissant la page (index.html) que le navigateur du visiteur va interpréter et afficher.

En réalité, il y a des étapes supplémentaires, par exemple comment le visiteur connaît l'adresse IP du serveur DNS hébergeant o2switch.fr (ns1.o2switch.net) ? mais cela dépasse le cadre de ce guide et vous pouvez consulter les liens en bas de page si cela vous intéresse.

Lorsque vous avez un nom de domaine, au moins deux serveurs DNS doivent être associés à votre nom de domaine. La définition des serveurs DNS pour un nom de domaine se fait directement chez le registre chez qui vous avez commandé le nom de domaine.

Serveurs DNS d'o2switch

Lorsque vous commandez un nom de domaine chez o2switch, par défaut nous configurons le nom de domaine avec nos serveurs DNS donc vous n'avez pas à vous en soucier.

Si vous commander le nom de domaine chez un autre prestataire, il est probable que ce prestataire configure le nom de domaine avec ces serveurs. Dans ce cas, il faut changer cela pour préciser nos serveurs qui sont les suivants :

  • DNS primaire : ns1.o2switch.net (109.234.160.5)
  • DNS secondaire : ns2.o2switch.net (109.234.161.5)

Comment modifier les serveurs DNS pour mettre ceux d'o2switch chez mon registar ?

Voici des liens vers des guides expliquant comment changer les serveurs chez différentes prestataires :

Si votre prestataire n'est pas listé ci-dessus, vous pouvez nous demander de l'aide au support mais généralement, vous avez une option “serveurs DNS” ou “nameservers” dans le pannel d'administration de votre prestataire. Si vous n'avez pas cette option, vous pouvez contacter le support de votre prestataire car tous ne permettent pas de changer les DNS de cette manière.

Chez votre prestataire de domaine, ne confondez pas l'option permettant de changer les serveurs DNS associés à votre nom de domaine avec l'outil permettant de modifier les zones DNS. Ce n'est pas la même chose, si vous voyez des choses ressemblant a ce qui est expliqué plus loin, vous n'êtes probablement pas au bon endroit mais vous pouvez configurer votre domaine avec les zones aussi.

Qu'est-ce qu'une zone DNS ?

Les fichiers de zones DNS, sont les fichiers de configuration présent sur le serveur DNS (ns1.o2switch.net par exemple) contenant toutes les associations “nom de domaine ⇔ adresse IP”.

cPanel propose deux outils pour gérer cela de manière simple :

Le premier éditeur contient une version simplifié de l'outil, tandis que le second est plus complet (pas forcément plus complexe). Voici à quoi ressemble l'éditeur de zone DNS avancé, cette capture servira d'exemple :

Zone par défaut de cPanel pour un nom de domaine

Zone par défaut de cPanel pour un nom de domaine

Chaque ligne, représente une entrées DNS, c'est-à-dire une correspondance “quelque chose ⇔ autre chose”. Généralement c'est une correspondance “nom de domaine ⇔ adresse IP” mais pas forcément. Voici les différents types d'entrées possible sur cPanel :

  • Champs A : permet de faire correspondre un domaine, sous-domaine à une adresse IP
  • CNAME : permet de faire correspondre un domaine, sous domaine à un autre domaine (sorte d'alias)
  • TXT : permet de faire correspondre un domaine, sous domaine, à du texte. Très utile pour l'authentification d'email notamment.
  • MX : permet de définir votre ou vos serveurs emails pour le domaine en question. Sur cPanel, les champs MX ne se gèrent pas dans les DNS (c'est pour cela qu'il n'apparaissent pas) mais directement depuis l'outil entrées MX.

Passons en revue une ligne précise : Exemple d'une entrée DNS

Exemple d'une entrée DNS

  • Nom : précise le nom de domaine concerné, ici c'est pour “votre-site-exemple.fr.”. Le point final est important, pour le comprendre il suffit de regarder le schéma présent plus haut dans cette page sur la “hiérarchie” des domaines.
  • TTL : représente le temps de vie, c'est-à-dire pendant combien de temps cette information peut être mise en cache avant d'être considéré comme obsolète. 14400 secondes = 4h
  • Class : vous n'avez pas à vous en soucier, c'est toujours IN pour internet
  • Type : type de l'enregistrement, comme vu plus haut, le type A permet de faire des associations avec une adresse IP
  • Enregistrement : permet de définir vers ou pointe le nom, vers quelle adresse IP, ici 109.234.161.38, l'un des serveurs pour l'espace mutualisé d'o2switch.

Outils pour travailler avec ces zones DNS

Il existe plusieurs outils qui vous permettent d’interroger des serveurs DNS pour voir leur réponse. Généralement cela est lorsque vous êtes plein transfert de domaine ou qu'un de vos noms de domaines ne répond plus (page inaccessible).

Interroger un serveur DNS

Une commande connue pour interroger des serveurs DNS sur un nom de domaine est DIG. Cette commande est native sur Linux mais pas sur Windows. Pour ce dernier, le plus simple est d'utiliser des services en lignes.

Cliquez ici pour dévoiler le contenu

Vous pouvez également utiliser des services en lignes comme kloth.net. C'est simple à utiliser et ne nécessite pas d'installation.

Cliquez ici pour voir le résultat d'une requête sur le site Kloth

Vérifier la propagation DNS

Il existe des outils en ligne pour vérifier la propagation DNS de votre nom de domaine. Cela utilise différents serveurs partout dans le monde, qui font des requêtes DNS et vous indique le résultat. Durant le temps de propagation, vous devriez avoir plusieurs adresses IP visibles en fonction du lieu du test (l'ancienne adresse et la nouvelle). Dés que vous voyez la nouvelle adresse IP partout, c'est généralement signe que la propagation est terminé.